Site non officiel de militants UDI de Boulogne-billancourt

Plus que jamais, je regrette l’absence d’une liste UDI à Boulogne Billancourt.

Capture d’écran 2014-02-10 à 19.01.54

Qu’il est triste d’assister, ces derniers jours, à cette politique spectacle, diffamatoire… Ou un camps insulte régulièrement l’autre : Des élus, des maires  adjoints ou d’anciens élus, d’anciens « compagnons » qui se déchirent, s’enfoncent dans leur rancoeur.

Qu’un jeune, UMP, ou même UDI, par manque d’expérience, sans doute, ou par manque de convictions à défendre, rentre dans ces débats me semble déjà bien lamentable… Mais des élus !

20 années de haine et de trahisons, les Boulonnais méritent mieux ! Ils méritent qu’on leurs propose des hommes et des femmes au dessus de ces polémiques, de ces rumeurs, issus de la démocratie locale.

Je sais je suis un grand utopiste.

Dans 40 jours, il faudra choisir qui sera notre futur maire, qui seront les hommes et femmes qui travailleront à ses cotés pendant les 6 prochaines années à la bonne gestion de notre ville.

Dans le 92, sans surprise,  notre mouvement a donné l’investiture aux maires sortants UDI et UMP dans le cadre de l’Alliance entre nos deux partis.

A Boulogne Billancourt, c’est donc Pierre-Christophe Baguet (Maire sortant UMP) qui est le candidat UDI.

Personnellement, je ne conteste pas ce choix, que je comprends puisqu’avec dans sa majorité une petite dizaine d’élus UDI (http://udiboulognebillancourt.fr/equipe-udi-boulogne-billancourt/ ) ou du moins se revendiquant comme tel, je ne doutais pas de l’issue de la commission d’investiture. D’ailleurs, je ne peux leurs reprocher la fidélité à l’homme qui les a fait.

Après l’épisode Guéant, après son engagement contre le mariage pour tous, je m’interroge aujourd’hui juste sur la place que donnera Mr Baguet aux valeurs humanistes, aux valeurs centristes dans son programme.

J’espère retrouver sur sa liste certains élus que j’estime, mais quand je vois de nombreux soutiens opportunistes qui fleurissent sur les réseaux, ou des personnes à l’opposé de nos valeurs, je suis inquiet.

D’ailleurs, un programme, une liste que nous n’avons toujours pas à 40 jours des élections !

Malgré les investitures, des centristes boulonnais comme Sylvain Canet (Candidat Modem en 2008)  ont fait le choix d’être sur l’autre liste tendance UMP de Pierre Matthieu Duhamel : Un programme très électoraliste, une vision globale de la ville de demain, mais un manque cruel de précisions, avec parfois, des contradictions d’une semaine sur l’autre… une campagne de caniveaux de certains militants.

Cette campagne est pour l’instant une réelle déception, ou le fond semble bien moins important que la forme. On ne s’y retrouve pas, ou plus.

La seule certitude que j’ai à Boulogne-Billancourt, comme à Nanterre (http://www.udi-boulogne-billancourt.fr/nanterre-lalternative-sacrifiee-sur-lautel-des-interets-personnels-et-des-alliances-2/ ), Levallois, Puteaux, Fontenay Aux Roses et bien d’autres villes c’est que nous sommes nombreux à regretter le manque de démocratie, d’échanges, de concertations avec nous, simples militants.

Le résultat est que cette campagne, entre 2 listes UMP qui se déchirent, est déplorable pour l’image de notre ville et celle de la politique.

Je regrette un peu plus chaque jour l’absence d’une liste indépendante, d’une liste UDI.

Dans le 92, à Boulogne Billancourt, « le réveil de la politique », « la politique autrement » attendra donc encore un peu.

FREDERIC RAMEL
Parti Radical
Conseiller National UDI
@BoulogneRadical
https://www.facebook.com/udiboulogneb